0

les Blacks Stars du Ghana ont pris miraculeusement  le dessus sur des vaillants Diables Rouges du Congo.

Partagés entre le désir de réaliser une bonne performance d’entrée et de s’économiser pour ne pas brûler toutes ses cartouches – la compétition est longue pour celui qui veut aller au bout – handicapés par une chaleur lourde (il faisait encore 31 degrés à 17 heures) au Free State Stadium de Mangaung (Bloemfontein), les 22 acteurs se sont bien gardés d’engager la cinquième vitesse ce qui explique le petit rythme de la rencontre en son début. Mais on constatait de suite l’opposition de deux styles, l’un plus technique, le Ghanéen, l’autre, le Congolais jouant plus long.

Le Ghana avait l’étiquette de favori comme c’est toujours le cas mais les Diables Rouges leur donnaient une bonne réplique. Ce sont eux qui, en quelque sorte, ouvraient les hostilités dès la 3e minute avec un essai de Bersyl Obassi qui passait de peu de très peu sur la gauche du gardien Stephen Adams. C’était allé très vite sur une action partie du milieu de terrain. I avait suffi de trois passes. Dans la foulée les Congolais obtenaient le premier corner de la rencontre. La défense ghanéenne donnait quelques signes d’hésitation sans conséquence. Vint le tour des Ghanéens de réagir à la suite d’une faute du défenseur Boris Moubhio sur Richard Mpong. Sur le coup franc, bien placé, le gardien Gildas Mouyaki dégageait les deux poings en avant.

Les situations intéressantes, équitablement réparties, se poursuivaient sans prendre en défaut les deux défenses. Les Ghanéens utilisaient surtout leur couloir droit avec le petit latéral Godfrey Saka, très offensif, dont les centres cherchaient le très puissant mais maladroit Yahaya Mohammed.


Finalement c’est Théophilus Anobaah qui avec l’aide de la chance faisait bouger le tableau d’affichage. Alors qu’Andzouana s’apprêtait à dégager son camp, le ballon rebondissait sur le cou de pied d’Anobaah qui sans l’avoir vraiment cherché battait Mouyaki (34e). Les Congolais eurent par la suite deux chances d’égaliiser, d’abord sur un joli tir enveloppé de Bersyl Ngatsongo (39e) puis une situation qi leur était favorable quand à l suite d’un corner Kwabena Adusei dégageait de la tête… sur le poteau de son gardien, mais il manqua quelqu’un à la reprise. 1-0 à la mi-temps, un score qui ne reflétait la vérité des 45 premières minutes au cours desquelles les deux équipes avaient fait jeu égal.

Comme elles le feront tout au long de la suivante, véritable réplique de la première. Les Congolais pourront avoir des regrets sur cette tête puissante à la réception d’un corner de Ntsonakoulou (78e). Il eut juste le tort d’oublier le cadre.

De toute évidence ce ne fut sans doute pas le match qu’on attendait avec des Ghanéens qui ne sont pas tous des artistes comme on a trop tendance à le penser. Les Congolais n’ont jamais été dominés et c’était important pour eux mais dans une rencontre de CHAN l’important ce sont les trois points. Pour l’avenir des deux équipes, il est beaucoup trop tôt pour se prononcer.





Enregistrer un commentaire

 
Top