0


Méfiez vous du volcal longtemps endormi qui se reveille crier gare. L'affiche de la rencontre laissait à penser que les Etalons du Burkina Faso allaient se promener au petit trot à Martigues mais il en fut rien.

Au terme d'un match à deux visages disputé au stade Francis-Turcan à Martigues, les Comores et le Burkina-Faso ont fait match nul (1-1). Alain Traoré a ouvert la marque sur penalty pour les Etalons (16'). Alors que Youssouf M'Changama a remis les pendules à l'heure, juste après la pause, toujours sur penalty (47'). Les Comoriens du Marseillais Mohamed M'Changama (Consolat) se sont montrés plus alertes.



Ils étaient 1000 au coup d'envoi, peut-être 2000 deux heures plus tard, les amateurs de football ont été servis par une belle rencontre, une sorte de David contre Goliath entre deux nations africaines : le Burkina Faso, finaliste de la dernière CAN, et composée de joueurs reconnus comme Charles Kaboré (ex-OM), Bakary Koné (Lyon) ou encore Alain Traoré (Lorient), les Burkinabés opposés à la jeune équipe des Comores qui disputait un premier match sous l'égide de la FIFA depuis longtemps. Une formation en construction, qui a réussi un exploit sur le terrain en tenant la dragée haute aux "Étalons du Burkina Faso" avec un match nul un but partout.
Les deux réalisations inscrites sur pénalty, Alain Traoré pour le Burkina en première période et Youssouf M'Changama réussissait le sien dans la liesse générale en début de deuxième mi-temps.
Les Comoriens poussés par une forte colonie de supporters auraient pu l'emporter en fin de match sans deux beaux arrêts du gardien burkinabé.
Du beau monde à Turcan pour cette rencontre amicale, mais qui gardait un caractère assez officiel : des politiques, comme le député-maire de MartiguesGaby Charroux, mais aussi les "Marseillais" Patrick Mennucci, Samia Ghali ou encore Jean-Marc Coppola.
Quelques "Footeux" étaient également présents : les olympiens Rod Fanni etAlaixys Romao, le Toulousain Ali Ahamada, le Montpelliérain Djamel Bakar (actuellement blessé) sans oublier Kassim Abdallah (ancien de l'OM désormais à Evian TG).
On n'oubliera pas de citer également le rappeur parisien originaire des Comores, et sponsor de l'équipe nationale, ROHFF.


Une fin d'après-midi ensoleillée que tous les Comoriens ne sont pas prêts d'oublier.
Regardez les buts, quelques réactions des principaux acteurs présents, et de belles images dans les vestiaires des Comores, dans un petit résumé de 5 minutes.


(images et interviews, Karim Attab, Maritima Médias)

Publier un commentaire

 
Top