1

L'entraîneur de l'AS V. Club de Kinshasa, Jean Florent Ibenge Ikwange, a déclaré que son équipe présente un bilan positif à l’issue de la phase de groupes du 19ème championnat de la LINAFOOT (Ligue nationale de football), achevée le vendredi 18 avril 2014.

« Sur les 14 matchs, V. Club a enregistré 12 victoires, 1 nul et 1 défaite, un bilan que n'importe quelle équipe aimerait avoir. Maintenant, on va entamer le play off. L'objectif poursuivi est de pouvoir occuper les deux premières places, et c'est la première que nous convoitons », a-t-il confié sur le site du club vert et noir en ajoutant : « Sur le plan du jeu, je crois qu'on a développé du beau jeu. Mais, c'était litigieux sur certains terrains qui sont difficiles où on doit développer un jeu beaucoup plus intelligent puisqu'on ne peut pas poser le ballon pour jouer plus en l'air. Pour ce qui est des oppositions, elles ont été meilleures que l'an passé. Ce qui nous a permis en jouant la LINAFOOT, cela se voit, d'être prêts pour la Ligue des champions de la CAF, avec beaucoup d'autres matches amicaux également contre des équipes locales qui jouent bien au ballon. »
Sur le plan organisationnel, il a fait un constat selon lequel la LINAFOOT manque de moyens : «  Ce qui fait qu'il y a eu des matches reportés et on a parfois évolué sur des terrains pas bons. Il y a donc absolument des choses à améliorer à ce niveau. Néanmoins, nous, les équipes, avions fait une bonne publicité pour la LINAFOOT afin de pouvoir vendre son produit et avoir des moyens. Le spectacle de qualité déployé devrait attirer normalement des gens à venir investir dans le football. Quand on regarde les matches contre Sanga Balende et Motema Pembe, la LINAFOOT aurait pu s'en servir pour pouvoir attirer des sponsors… »
Pour l’entraîneur Ibenge, le niveau du championnat national est élevé : « Il (le championnat) est donc très élevé dans la mesure où, à l'étape du play off, des quatre clubs qualifiés - Sanga Balende, V .Club, Mazembe et Don Bosco -, trois ont joué les compétitions africaines. Il faudra, pour me répéter, trouver d'autres moyens pour qu'on puisse encadrer toute cette jeunesse qui joue au football et qui mérite autre chose que de continuer à se produire sur des terrains comme ceux de Bukavu ou de Goma. Que les dirigeants de la LINAFOOT se cassent la tête pour amener des moyens... »

Enregistrer un commentaire

 
Top