0
Les Léopards de la RDC ont terminé en beauté le 1er Challenge Trophy Zone 4 de handball en disposant des Bazubangui de la RCA par 36-22, chez les messieurs, jeudi au terrain du bassin du stade Révérend Père Raphaël, lors de la 5ème journée.


Pour leur part, les Lions Indomptables du Cameroun ont eu de la peine à faire tomber les Panthères du Gabon qui se sont inclinés sur la marque serrée de 21-17.

Auparavant, chez les dames, la RCA, qui avait un retard de match, l’avait comblé en croisant le fer avec le Tchad, vainqueur par 17-35. Dans la même version, le Cameroun a dominé le Gabon par 34-15.

Les 1ères journées de réflexion dissolvent la FEHAND et créent la FECOHAND



Les participants aux 1ères journées de réflexion sur l’évolution du handball en RDC, réunis en séances plénières les vendredi 8 et samedi 9 août 2014 au Centre Bondeko, dans la commune de Limete, à Kinshasa, ont décidé de dissoudre la FEHAND (Fédération de handball de la RDC) et la création d’une nouvelle fédération – avec des origines bien identifiées – dénommée FENACOHAND (Fédération nationale congolaise de handball).

Les participants, à savoir les anciens et actuels pratiquants ainsi que les sympathisants du handball, considèrent que, depuis le mois de juin 2012, la FEHAND est réputée dissoute eu égard à l’article 122 de la loi n° 11/023 du 24 décembre 2011 portant principes fondamentaux relatifs à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives en RDC. En outre, conformément à la Constitution telle que modifiée et complétée par la loi n° 11/002 du 20 janvier 2011 portant révision de certaines dispositions de la Constitution du 18 février 2006, spécialement en ses articles 37 alinéa 1er et 123, point 13, la FEHAND est incapable de fonctionner du fait d’être devenue une structure désuète, fin mandat et anachronique, et dans l’incapacité de répondre aux aspirations des membres de la grande famille et d’organiser honnêtement et objectivement l’assemblée générale extraordinaire élective en raison de l’inexistence des entités subordonnées de handball (Ligues, Ententes, Cercles, clubs, commissions spécialisées, service d’affiliation des sociétaires, etc.).

Après avoir établi un état des lieux selon lequel le comité minoritaire en exercice a géré dans l’opacité les 12 000 000 USD reçus du trésor public et destinés aux voyages à l’extérieur du pays et à la construction des infrastructures, les participants ont arrêté plusieurs résolutions au nombre desquelles la constitution d’un comité fédéral d’au moins quinze membres avec des commissions spécialisées et une Amicale réunissant les membres de la famille du handball, la dotation de la fédération des nouveaux statuts (règlement intérieur, barème des sanctions…) et d’un siège approprié, l’informatisation de tous les services administratifs de la fédération, création d’un service d’affiliation, vulgarisation de la discipline dans les écoles, les entreprises publiques et privées, recenser tous les cadres techniques formés par le biais de la Solidarité olympique et la Confédération africaine de football (CAHB), engager et former des cadres techniques issus des écoles d’éducation physique de la RDC, organisation des championnats scolaires, militaires, universitaires, communaux …, auditer la FEHAND et ouvrir un compte bancaire.

Initialement prévue le samedi 9 août, la clôture des 1ères journées de réflexion a été ajournée en raison de l’interpellation le même jour par la police de M. Pascal Mukongo, rapporteur du comité organisateur desdites assises.

Interrogé à l’occasion de la finale du dernier challenge zonal organisé dernièrement à Kinshasa, le président de la FEHAND et président du Comité olympique congolais avait déclaré qu’il était disposé à recevoir les résolutions des 1ères journées de réflexion et de s’incliner le cas échéant.Le chef de bureau Vamela Jonas a représenté le Secrétaire général aux Sports et loisirs.

Publier un commentaire

 
Top